Généalogies de Personnalités Vosgiennes
Plan_du_site_du_cercle_genealogique_de_vincey_et_du_bailliage_dEpinal_pour_votre_genealogie_dans_les_vosges.html
Plan du sitePlan_du_site_du_cercle_genealogique_de_vincey_et_du_bailliage_dEpinal_pour_votre_genealogie_dans_les_vosges.html

Cercle Généalogique de Vincey et du Bailliage d’Epinal

39 rue de la Mairie 88130 LANGLEY

Tel : 03 29 67 45 56

www//vincey-epinal-genealogie.com

Contact : CGHVBE@vincey-epinal-genealogie.com

 

Vous trouverez cet arbre dans :

Vous trouvrez cet arbre dans :

Ségolène    ROYAL


Henri BRETON


L’association Mémoire de Barrès a choisi de dédier le deuxième prix qu’elle attribue à l’occasion du Prix Barrès à Henri Breton. Elle nous a donc demandé d’établir son arbre généalogique. Nous allons donc vous faire profiter de nos recherches. Ancien militaire de carrière, maire de Charmes, Henri Breton inaugura le Monument de Lorraine avec le Président Albert Lebrun en 1934. Mais c’est son action dans la résistance dès les premières heures de l’occupation allemande en 1940 qui reste dans la mémoire des carpiniens. Il avait notamment organisé un véritable réseau de faux papiers depuis ses bureaux à la mairie de Charmes. Il était toujours maire de Charmes le 4 septembre 1944, lorsque, faisant face à une très forte résistance des maquis du secteur et à de très rudes combats, les Allemands décidèrent en représailles de raser et d’incendier la cité et de déporter, au hasard ou presque, 180 habitants de la commune. Henri Breton ne faisait pas partie du convoi en raison de son âge, mais il s’offrit en échange de plusieurs de ses concitoyens, ce que les occupants acceptèrent (Les Allemands avaient choisi des hommes jeunes et en pleine santé car ils étaient destinés à servir l’armée allemande).  Henri Breton devait décéder quelque temps plus tard le 9 décembre 1944 au Camp de Bergen-Belsen. Seuls 65 des déportés de Charmes retrouvèrent leur foyer dans le courant de l’année 1945. A la reconstruction, reconnaissante la Municipalité rebaptisa la place principale de Charmes, jusqu’alors place de l’Hôtel de Ville, Place Henri Breton.

Dans la Mairie de Charmes on peut voir un tableau peint et offert par Georges Dumont représentant le rassemblement des déportés et leur départ avec Henri Breton au premier plan.



 

Maurice BARRÈS (1862-1923)

Élu en 1906 au fauteuil 4 de l’Académie Française